Rencontre avec Born Idiot

Born Idiot, c’est le groupe rennais de musique « indie pop » qui apporte de la légèreté et de la joie dans sa journée. Hier ils jouaient en première partie des sulfureux HER à l’UBU. Nous les avons rencontrés dans leur loge quelques minutes avant le concert, pour en savoir un peu plus sur ces garçons qui montent.

Avis aux fans de HER, nous les avons en interview la semaine prochaine. Nous ferons un bel article avec les images de leur concert 😉

Tiago / Camille / Lucas / Louis / Clément & © Noé C.

 

« Born Idiot » (à prononcer à l’anglaise attention), d’où vient votre nom de groupe ? 

Lucas: Ce nom représente une double facette. C’est nous et à la fois tout le monde qui nous entoure. Je pense que chacun peut se sentir né « con », donc ça reste assez naïf.

Louis: Et puis ça convient parfaitement à ce que nous sommes, on est un peu des fous.

Comment s’est effectuée votre rencontre ? 

Lucas: Au départ c’est venu de Tiago qui jouait avec moi à Fifa (le mythe). Je lui ai proposé de composer avec moi et ça a tout de suite fonctionné ! Ensuite on a enchainé. Il y a Louis qui est venu…

Louis: Il avait posté une annonce sur Facebook. « Qui veut venir jouer dans mon groupe de nuls ? »

Lucas: C’est ça, puis Clément nous a rejoint et Camille en dernier !

Clément: Lucas m’a demandé en soirée si je savais jouer de la basse, j’ai dit oui alors qu’en fait pas du tout.

Et depuis ça marche vous cinq ! 

Lucas: Oui carrément, c’est vraiment du feeling au fil des rencontres. Ça va faire deux ans qu’on a commencé à composer ensemble, mais vraiment un an et demi en plus sérieux !

Louis: On composait beaucoup plus avant. Maintenant on essaye de travailler nos morceaux pour le live.

Votre album a été financé par un projet participatif. Pourquoi ce choix ? 

Lucas: On s’était fixé un budget de 6 000€, alors on avait besoin de solutions pour le produire. La ville de Rennes nous a donné des subventions, ce qui nous a permis d’avoir déjà un peu d’argent. Puis on a lancé le projet sur KissKissBankBank et ça a super bien marché. Faire participer les gens c’est vraiment cool, ça aide à fidéliser !

Louis: Puis il y a également l’argent de nos concerts qui nous a aidé.

Vous avez commencé à tourner un peu ? 

Louis: Ouais, on a fait une vingtaine de dates. C’est pas énorme, mais c’était des bons concerts en général donc c’est cool !

Il y en a une qui vous a marqué plus que les autres ?

Louis et Lucas: « L’Ère de rien » oui !

Louis: Le son était super et on a également eu de très bons retours ! On a pu rester tout le week-end faire la fête, c’était vraiment bien.

Tiago: La tournée des Trans’ aussi c’était top !

© Alexia Ortega

 

Qu’est ce qui vous attend pour les prochains jours ? 

Lucas: Le Point Éphémère à Paris le 22 Avril ! Puis Nantes, Caen et encore Paris. Ensuite il y a  quelques festivals, un à Loudéac puis en Normandie.

Louis: On espère avoir encore de belles surprises dans les dates qui vont se rajouter !

Lucas: Oui on attend que ça vienne. On en cale pas trop parce qu’on aime bien que ça arrive comme ça !

 

© Alexia Ortega

Est-ce que vous avez une anecdote sur la composition d’une de vos musiques ? 

Louis: En studio oui ! On se faisait des gages à la courte paille.

Lucas et Tiago: Oh nan…

Lucas: Avant de vous raconter, il faut imaginer le lieu ! On était super bien, autour d’un lac avec du beau temps.

Louis: On était avec un ballon près de ce lac. Tiago nous a mis au défi de le jeter le plus loin possible.

Tiago: Forcément j’ai tiré la courte paille… et j’ai du aller chercher le ballon au milieu du lac.

Louis: On avait un autre défi pendant l’enregistrement. Il était pour moi celui là, j’ai dû dire une énorme connerie au milieu d’une chanson. Quelque chose qui n’a rien à voir avec la musique (on garde cette fameuse phrase pleine de poésie pour nous).
Ceci dit, après ce moment c’était la bonne prise ! Comme quoi ça a détendu tout le monde. La chanson c’était « True romance ».

© Noé C.

Vous êtes tous Rennais ? Des adresses à nous recommander ? 

Lucas: Alors à part Tiago, on n’est pas Rennais de base.

Louis: Lucas vient de Vannes, moi de Lamballe, Clément de Loudéac et Camille de Vannes.

Lucas: On aime bien le Roazhon Tavarn pour boire des pintes. Elles sont vraiment pas chères et excellentes !

Louis: On adore le Penny Lane forcément, pour boire ou manger c’est très bon. Le Fox également ! Sinon Alsaj rue le Bastard c’est cool aussi.

Pour rester dans la nourriture… plutôt galette-saucisse ou crêpe au caramel et beurre salé ?

En choeur (sauf Camille): La galette-saucisse !

Lucas: Ah il y a une tension qui va se créer là !

Cidre ou chouchen ? 

En choeur:  Cidre !

Louis: Camille a envie de dire chouchen…

Camille: Nan c’est pour vous embêter !

Un mot de fin pour nos Rennais ? 

Louis: Restez des gosses ! C’est chiant de grandir.

Lucas: Afterschool.

 

© Alexia Ortega

Coup de coeur pour ce joli groupe d’énergumènes. Leur live rend heureux, à travers des balades aussi calmes qu’énergiques. Leur pop nous rappelle nos premiers concerts de rock’n roll à l’UBU, c’est une bouffée d’air frais qui nous fait sacrément du bien !
Merci encore Born Idiot et à très vite.

© Noé C.
No Comments Yet

Leave a Reply