Rencontre avec LESKA

Leska, c’est la jolie union musicale de Douchka et Les Gordon. Nous aimions déjà leurs projets personnels respectifs, alors ces deux beaux garçons représentent un réel coup de coeur ! Présents en concert à Rennes pour la sélection bretonne « Les Inouïs du Printemps de Bourges », nous en avons profité pour passer un moment avec eux !

_NOE6397
                                          Les Gordon (Marc)  /  Douchka (Thomas)

Vous êtes deux bretons … qu’est ce que ça fait de jouer devant son public ?

Thomas: On ne sait même pas si on a un public encore…

Marc:: … À part le public rennais même si c’est vrai, on est à la maison ici ! On a déjà joué l’année dernière lors de notre tout premier concert qui était la 1ère partie de la Fine Equipe. Pour nous c’est revenir à la maison donc c’est cool, c’est hyper confort !

Thomas: Ça va être notre 4ème concert ensemble ce soir. Ça fait longtemps que ça existe, mais pas longtemps que ça se produit en live.

Marc: On a fait pas mal de résidences depuis Septembre donc ça nous a vraiment permis de travailler notre concert. On a fait notre première grosse date avec les Transmusicales l’année dernière et depuis, on se rode avec des plus petites salles. Ça se passe super bien !

Alors les Trans justement, c’était comment ?

Marc: On a plus de souvenirs… on était tellement stressés, quand c’est comme ça tu ne captes plus rien ! J’ai quand même le vague souvenir que les gens étaient contents donc c’est le principal !


Thomas: On ne se souvient quasiment de rien en fait. Il y a des moments où l’on réalise des jeux de scène lors de nos lives et on en prend parfois seulement conscience en regardant les vidéos. C’était aussi notre deuxième concert, on s’est retrouvé au Hall 8 à 3H du matin… c’était moins évident. En plus on jouait pour la première fois avec toute notre scénographie. Il y avait également tout notre label donc on avait un peu la pression !


Marc: Maintenant qu’on l’a passé c’est cool. On est plus serein. On peut commencer 2017 tranquillement avec de nouveaux concerts.

Le public breton est toujours à la hauteur de sa réputation ?

En choeur: Toujours, de ouf !

_NOE6559

Et alors, votre plus beau live ?

Thomas: Alors il n’y en a pas énormément… je dirais le 1er. Même s’il y a plein de trucs qui n’allaient pas et que ça ne sonnait pas bien du tout… On était quand même là en famille, ici, avec la Fine Equipe, c’était génial !


Marc: Ouai c’était la 1ère fois qu’on représentait un peu cette énergie là quand on est ensemble, c’était super de voir ce que ça donnait face à des gens. C’est un très bon souvenir. Ca nous a permis de nous identifier !

Oui parce qu’à la base vous êtes deux artistes solo avec vos différences

Marc: Oui on a un projet chacun, et pour Leska c’est un peu différent. On essaye de trouver une identité musicale qui corresponde à notre union.
On est différent musicalement, et même au niveau des caractères donc on se complète. On s’associe pour faire de la musique, mais à la base c’est une amitié et ça découle sur des morceaux. On ne se prend pas la tête !

Thomas: À la base on s’est rencontrés aussi parce qu’à Rennes il n’y a pas mille producteurs de ce type de musique. Il y a beaucoup de DJ, techno, house… et Rennes est une super scène pour ce type de musique. Mais nous concernant, notre style n’est pas répandu.

Marc: Au départ on a fait de la musique ensemble sans savoir si ça allait aboutir, sans l’idée de faire un groupe. Puis l’entourage nous a poussé et on s’est dit ok on va tenter !


Thomas: Et maintenant on galère, on a plus de temps (des cernes et tout..) !

_NOE6506
_NOE6484
Le rythme est donc assez élevé…

Marc: Ouai, on a nos projets solo et il faut qu’on puisse vraiment faire la part des deux. Leska nous prend autant de temps que sur nos projets donc on a une double vie… Mais c’est cool ! On est très contents, ça nous a permis d’avoir un entourage pro et de pouvoir vivre de notre passion. C’est pas forcément évident à la base d’avoir des dates, d’avoir un cachet qui tombe, etc. Et ça c’est venu peut être aussi grâce à Leska.

Et ce soir vous vous retrouvez donc aux auditions pour le Printemps de Bourges

Thomas: Oui ce soir il y a une très bonne scène. Liev qui vient de Lorient avec une très belle voix, Songe qu’on adore aussi et avec qui on va travailler, puis Colorado c’est les copains donc c’est vraiment cool d’être là.
Tout le monde mérite de passer l’étape, parce qu’ après tu peux faire un mauvais live ça arrive, mais le plateau de ce soir est vraiment cool. Ça fait super plaisir de jouer ici, avec eux !

_NOE6581

Vous avez un rituel avant de monter sur scène ?

Thomas: Je ne sais pas si c’est trop avouable… non comme tout le monde on se fait un petit câlin et puis voilà on y va, on est avec nos potes !

On adore votre chanson I GOT YOU. Une anecdote sur celle ci ?

Thomas: On en a plein ! En fait ce son, au départ, c’était juste de l’instrumental. On ne s’était jamais dit qu’on allait en faire un feat. En le ré-écoutant on a pensé que ça serait cool d’avoir des voix… mais on ne trouvait rien qui nous plaisait vraiment. Et donc c’est via notre éditeur Warner qu’on a rencontré Batuk. Elle a posé dessus en Afrique du Sud, du coup on n’était pas en studio ensemble. Alors quand on a reçu le son, c’est le truc qui arrive 1 fois sur 1000, c’était parfait. On était scotchés. Ensuite on est rentrés en contact avec eux, on s’est rencontrés et très prochainement on a un clip qui va sortir et qui a été tourné en Afrique du sud, à Johannesburg.

Marc: C’est cool c’est un morceau qui a lancé pas mal de choses !

Thomas:: Ouai ce soir on va jouer deux morceaux qui nous ont inspirés là-bas, donc c’est top !

Vos projets après l’audition de ce soir ?

Thomas: Gros after chez oim ! Tous les artistes sont invités !
Nan, on a le Stereolux la semaine prochaine qui va être une super date, on connait bien la salle, le label, on est en famille ! C’est un peu la colo.

Marc: Avec Sourdoreille on a tourné une session à Rennes (au Mabilay), elle va pas tarder à paraître. Et sinon pas mal de petites dates qui vont arriver en Mars…

Comme les Urbaines, avec Superpoze et Pone


Thomas: Ouai voilà ! On débutera avec ce festival, puis après on fait une mini tournée de concerts en France donc c’est mortel !

_NOE6561

_NOE6446

Thomas, toi qui es de Douarnenez, on va peut-être te retrouver au Gras cette année ?

Haha, non les Gras ça a un peu perdu en saveur, ça a changé… C’était mieux avant! J’aimerais bien revenir quand même, mais là ça fait 2 ans que je joue ce weekend là.

Pour revenir à Rennes, une adresse fétiche ?

Thomas: Le Bistrot à Tartines, on y va tout le temps. Classique, mais efficace !

Vous êtes plutôt crêpes au caramel et beurre salé ou galette-saucisse ?

Marc: Caramel, j’suis plus sucré !
Thomas: Plutôt galette-saucisse. Le retour à 5h30 du matin aux Lices… ça fait toujours plaisir !

Cidre ou chouchen ?

En choeur: Cidre ! Le chouchen c’est pour les filous ! Un truc de vandale, ça devrait être illégal limite.

C’est marrant parce que vos copains de Colorado sont plus chouchen !

Thomas: Mais oui c’est des vandales eux, ils sont jeunes ! Ils peuvent encore prendre des cuites… nous si on boit, on ne peut rien faire le lendemain.

Un mot de fin pour nos rennais ?

Marc: Kenavo !

Thomas: Et merci Rennes à coup de coeur, on adore ! Vos events, vos articles… vous faites des trucs super. C’est sympa d’être interviewés par vous !

_NOE6521
Et nous on a adoré le live que nous a livré Leska ! Une telle énergie et fusion sur scène qui nous transporte dans leur fougue et joie de vivre. Les mélodies sont prenantes et résonnent encore dans nos têtes. Le seul regret est la durée du live, bien trop courte !

Photos: Noé C. Photography // Plus d’images du live ICI

 

No Comments Yet

Leave a Reply