Les tenues de travail s’exposent au Musée de Bretagne

Rennes, terrassiers rue Edith Cavell - 1961© musée de Bretagne
Rennes, terrassiers rue Edith Cavell – 1961© musée de Bretagne

Pour sa dernière exposition, le musée de Bretagne propose de redécouvrir le vêtement de travail. Qu’il soit symbole d’autorité, ou simple tenue de confort et de protection, celui-ci possède une signification et évolue à travers le temps. Le Musée de Bretagne ouvre ses archives iconographiques et partage la richesse d’un fonds de photos prises depuis 1850.

Amateurs de photos anciennes et d’histoire, l’exposition Quand l’habit fait le moine vous plaira certainement. Le musée de Bretagne a trouvé une thématique efficace pour exploiter son fonds photos. Celui-ci se penche ainsi sur le vêtement de travail à travers divers angles d’approche : les habits de pouvoir, les couleurs, l’habit de travail pour se protéger et la personnalisation de celui-ci dans le but de conserver sa personnalité.

A travers ces différentes thématiques, l’expo revisite les nombreuses tenues de travail qui distinguent les individus les uns des autres. De l’Eglise à la justice en passant par l’industrie, l’artisanat et l’école, l’habit permet d’identifier, de s’identifier ou encore de hiérarchiser. Bon, de moins en moins (et heureusement), avec le développement du travail tertiaire, où « l’image de l’institution ou de l’entreprise recule au profit de celui de l’individu ».

Pompiers de Cesson-Sévigné - 1936 © musée de Bretagne
Pompiers de Cesson-Sévigné – 1936 © musée de Bretagne

La scénographie est soignée mêlant de véritables uniformes et tenues de travail de l’époque, mobilier rétro et une multitude de photographies, en tirage originaux ou en version numérique à consulter sur écran tactile.

De la tenue seyante des hôtesses de l’air ou blouse blanche des infirmières – objet de nombreux fantasmes – au bleu de travail dans le milieu ouvrier, en passant par le fameux ciré jaune des marin-pêcheurs, quelles sont les significations de ces tenues ainsi que leur histoire ? Comment ont-elles évoluées ? Que disent leurs couleurs ? Leurs coupes et formes ont-elles une explication ?

Quimper, une pâtisserie - années 1930  © musée de Bretagne
Quimper, une pâtisserie – années 1930 © musée de Bretagne

Le Musée de Bretagne interroge ainsi son propre fonds de photographies, véritable témoin et source de compréhension de l’ histoire.

Alors, lorsque la chaleur de l’été vous insupportera et que vous n’en pourrez plus de boire des verres en terrasse (ironie), faites donc un saut au Musée de Bretagne ! Vous avez jusqu’au 16 novembre pour en profiter. Ça va, vous avez largement le temps.

Perso, je suis en vacances !
Perso, je suis en vacances !

Quand l’habit fait le moine
Du 6 Juin au 16 Novembre 2014
Musée de Bretagne
10 Cours des Alliés, 35000 Rennes
02 23 40 66 00

2 Comments
  1. Super article ! J’ai également visité cette exposition et je la trouve aussi très bien conçue. Le petit plus : le jeu pour les enfants à la fin de l’exposition, avec des bonhommes simplifiés aimantés à reconstituer selon leurs vêtements de travail…

Leave a Reply