Rencontre avec Ringard

Photo RingardA l’occasion de la sortie de son 2nd EP intitulé Il Capitano, nous avons rencontré Baptiste Letertre aka Ringard. L’occasion d’en savoir un peu plus sur son parcours, son label Dance Around 88 et ses productions. Bien connu des amateurs des nuits rennaises, Ringard a eu l’occasion de se produire de nombreuses fois à Rennes que ce soit dans le cadre des soirées RAW (dont il est d’ailleurs le président), de la soirée de clôture du festival Urbaines en 2013 à l’Antipode ou encore dans des lieux plus intimistes lors des soirées organisées à la DMA Galerie. Le jeune et talentueux Dj multiplie les expériences et propose aujourd’hui un 2nd EP audacieux à la House classieuse ! On adore !

Tombé tout jeune dans la marmite des musiques électroniques en recevant en cadeau un album de Prodigy pour ses 8 ans, Baptiste s’est très vite passionné pour l’électro. Originaire de Bruz, il y vit une adolescence « typique » où son temps libre se passe avec ses « potes » à écouter du reggae, du hip-hop etc…De fil en aiguille, il commence à fréquenter les « teufs », à développer un véritable amour du vinyle au point de devenir un collectionneur aguerri puis à mixer : « au début, je mixais sur de la hard-tech, de la drum&bass puis en compagnie des frères Martinet (dont Mioshe), j’ai opéré un virage vers la House ». Il fait alors de la house sa marque de fabrique jusqu’à lui inspirer son nom de scène en 2008 : « Je jouais essentiellement de la Chicago house ou Deep House de New York alors que (quasiment) tous les Dj rennais jouaient de la minimale. Du coup, on me répétait que la house était une musique poussiéreuse, pas à la mode. L’idée de m’appeler Ringard s’est imposée comme une évidence ! ».

Depuis 2007 où Baptiste s’est produit pour la 1ère fois sur la place de la mairie à Bruz, le  Dj de 26 ans s’est fait petit à petit une place sur la scène rennaise (et bretonne) notamment à travers son implication dans plusieurs collectifs tels que Eumolpe (collectif fondé par 8 artistes rennais, musiciens, Dj, peintres et graphistes dans le but d’expérimenter des rencontres inhabituelles entre les genres musicaux) ou encore l’association RAW organisatrice des célèbres soirées /RAW/ façonnées avec amours par les collectifs Eumolpe / Midi-Deux et DigitalShaper.

Aujourd’hui, après un 1er EP intitulé Spin Out sorti en novembre 2013, Ringard revient avec son 2nd EP Il Capitano sorti sur son propre label Dance Around 88. Un EP dansant et enivrant que Ringard qualifie de « musique de tube » en référence à une histoire de famille : à force d’écouter des heures et des heures de house, son frère lui répétait qu’il écoutait de la musique de tube (et pour la petite anecdote « marrante ») qui finirait par le rendre stérile ! Il Capitano  se présente avec une face A, plus dancefloor & house et une face B, plus deep & mélancolique. 4 morceaux  pour 2 faces : A1 « Déjà Vu », A2 « Just how I feel », B1 « 1988 » et B2 « Thirsty panther ». Une double « personnalité » que revendique le Dj & producteur rennais qui aime associer les genres. Cela explique notamment la création de son label : « le choix d’avoir son propre label s’est fait naturellement, pour se produire, pour faire mes propres vinyles…Je voulais être libre et autonome dans le choix des morceaux à mettre sur mes disques. Si j’avais envoyé le vinyle à des labels, ils m’auraient sûrement dit que cela n’était pas cohérent, que la face A n’allait pas avec la face B. Avec Dance Around 88, ce problème ne se pose pas ! Et puis, c’était aussi un rêve d’avoir mon propre vinyle avec mon nom sur mon propre label ! »

Il Capitano

Des morceaux différents qui sont comme des moments de vie du Dj. Chaque morceau a son histoire et représente un souvenir : «c’est comme si on prend un photo à un instant de sa vie, le morceau correspond à un instant de ma vie».

Autodidacte, Ringard déploie des influences de grands noms de la musique House : Wayne Gardiner, Kerri Chandler, Pepe Bradock ou encore Larry Heard. Amoureux du vinyle et de machines, tout son travail de création se fait uniquement sur les claviers, boites à rythmes, samplers…Aucun ordinateur intervient dans le processus. Une production « machine » et « fait maison » qui donne toute son originalité à un morceau : « un morceau ne sera jamais tout à fait le même d’une fois sur l’autre ».

Il Capitano est à la hauteur du talent du Dj. Un Ep sans faute de goût avec lequel Ringard apporte à la scène rennaise une touche House qui fait souvent défaut. Il déploie une house élégante & dansante d’une efficacité redoutable. On s’y voit bien danser énergiquement les yeux fermés…C’est d’ailleurs, ce qu’il recherche à faire ressentir à son public : « si je vois les gens danser avec les yeux fermés sur les morceaux plus deep, alors c’est cool ! ». Le plus ? « Ce serait que ce soit lors d’un lever ou coucher de soleil sur une plage de sable fin ! ».

A l’occasion de la sortie d’Il Capitano, la RAW organise une release party le samedi 29 mars à la DMA Galerie. L’occasion d’aller danser sur un live de Ringard et Kiwisubzorus et de découvrir une série de dessins « one-shot » de Mioshe en écho à la musique de tube de Ringard. Mioshe qui a d’ailleurs signé l’artwork du vinyle…Vinyle que vous pourrez  vous procurer, en exclusivité à Rennes, à cette occasion!

Il Capitano - Mioshe
Il Capitano – Mioshe

 

Les coups de cœur de Ringard :

–          Ange

–          Aller chez les gars de Bokal

–          Mioshe

–          Sa copine

–          Jouer avec Anthony à la dernière Vielspab

–          La galerie DMA et son charmant hôte

–          Arithmetic

 

 

Suivre Ringard sur Facebook

Se procurer Il Capitano :

www.discogs.com

www.juno.co.uk

www.decks.de

www.redeyerecords.co.uk

www.deejay.de

Chez SYNCROPHONE à Paris

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>