MYTHOS « Pamphlet, post-it ou poème… »

1620721_10201291255318231_1185585480_n » M le béni  » revient rythmer nos premières journées (et nuits) de printemps du 15 au 21 avril avec une programmation, comme à son habitude, qui met l’accent sur l’éclectisme et la fraîcheur. L’équipe révèle des choix audacieux en misant sur de jeunes talents très prometteurs ou en mettant des artistes aux carrières plus confirmées dans des rôles, ou lieux qui leur sont plus atypiques. Entre névroses, états d’âme, dépression mais aussi joies, désirs et récits de vie, Mythos nous promet un voyage qui n’est pas garanti sans turbulences à travers une multitude d’univers singuliers, à l’image des nombreux artistes au programme cette année. Une édition très riche, avec beaucoup de spectacles qui feront leur première date à l’occasion du festival ce qui ne nous empêche pas d’avoir d’ores et déjà quelques coup de cœur…

Cette 18ème année pour Mythos résonne comme celle des changements, avec une édition sur six jours profitant du long weekend de Pâques, on a déjà une pensée douloureuse pour le mardi qui suit… Première nouveauté donc, la réappropriation de la salle de la Cité qui sera habitée le temps du festival par Sébastien Barrier qui proposera un parcours « poético-oenologique » autour de sept portraits de vignerons. Une idée originale qui invite au voyage par la dégustation de ces sept vins du Val de Loire, mais aussi à travers les images, musiques et mots qui reflètent leurs histoires.

Autre « surprise », la venue de Vincent Delerm d’habitude frileux de festivals. Peut-être est-ce le cadre rêvé qui aura su le convaincre puisque qu’il donnera le spectacle d’ouverture, « Parallèle », sur la scène de l’Opéra de Rennes.

Enfin, cette année au théâtre du vieux Saint-Étienne auront lieu trois spectacles et une journée consacrée au slam, l’art de la parole, la poésie urbaine. A noter le coup de cœur d’Avignon « Nés poumons noirs » construit autour de la jeunesse troublée du rappeur Mochélan.

Nous vous avons sélectionné quelques spectacles et concerts « coup de cœur », mais n’oubliez pas de retrouver l’ensemble de la programmation ici !

Quatuor Violence, des Divins Animaux Récit – Tout public – 1h20

De sourires enjôleurs en coups de gueule, ces comédiens banalisent joyeusement la violence, malaxent petit à petit tous les fondements de la raison pour mettre en lumière ce qui reste caché dans le cœur. Témoins éclairés et décalés d’une génération sur le fil, ils racontent le mal, les pulsions ou l’animosité qui se déchaînent en chacun de nous et qui ne laissent jamais en paix. Un quatuor à l’efficacité scénique redoutable qui embarque pour un voyage réjouissant et trouble, laissant place aux larmes autant qu’aux rires.

A New Tango Songbook, de Plazia Francia Concert – Tout public – 1h40
Catherine Ringer (des Rita Mitsouko)
Makaroff & Müller (de Gotan Project)

Ce projet inédit est le fruit de la rencontre entre Catherine Ringer, voix désormais mythique des Rita Mitsouko et deux membres fondateurs de Gotan Project, Eduardo Makaroff et Christoph H. Müller. Mariage détonnant à la fibre latine, c’est un tête à tête France-Argentine sur le fil du rasoir entre tango langoureux et pop nappée d’électro. Si l’influence des grands tangueros comme Piazolla ou Santana résonne dans ce tango nourri à l’ancienne avec piano, cordes et bandonéon, les accents synthétiques couplés à la voix puissante et fougueuse de la diva punk laissent éclore une trame musicale qui sort de la matrice, à l’énergie plutôt roll et à la gouaille carrément rock. Une alchimie parfumée dénommée tango électronique !

Garry Davis, de Marjolijn van Heemstra Théâtre-Récit – Tout public – 1h20

« Si vous n’aimez pas la réalité, ne la combattez pas, créez-en une nouvelle ! ». Activiste pour la paix, Garry Davis est le premier à se revendiquer citoyen du monde pour avoir déchiré son passeport américain en 1948. Comment fait-on pour croire encore et toujours en un rêve qui ne s’est pas réalisé ? Paillettes, rideaux rouges, silhouettes en carton… Marjolijn van Heemstra dépeint l’engagement de ce fervent militant, questionne le nôtre, parle d’idéalisme et d’égalité dans un récit poétique et politique, une performance décalée. Elle raconte comment être au monde sans frontière, dans une quête pour la paix.

[weltanschauung], de Clément Thirion Théâtre-Récit – Tout public – 1h

Qui n’a jamais rêvé de changer le monde ? Affublés de lycra et de moonboots, deux bipèdes nous glissent ici leur rêve d’une humanité davantage à l’écoute de son hémisphère droit : siège des sensations et de notre connexion au monde. Bifurquant allègrement entre Adam et Ève, l’extra-terrestre Klaus Nomi ou les hommes préhistoriques, ce tandem improbable explore les origines de la création divine, scientifique et artistique. Discours déjanté ou dernier ballet de l’humanité, ils opèrent une mise en abîme burlesque et décalée, apportent un regard sur l’homme à la fois désespéré et lumineusement naïf.

Bref…Le Grand Nord, de Maxime Touron et Julien Tanner Récit – Jeune public – 55mn

C’est dans le monde enchanteur et majestueux du Grand Nord, au cœur des forêts scandinaves et sous un ciel d’aurores boréales que vous entraînent un conteur maniaque et son acolyte dilettanet. Vous y vivrez une aventure à la fois terrible et merveilleuse en compagnie d’une princesse sanguinaire, d’un loup enchaîné qui se venge des dieux, d’un serpent fabuleux endormi sous la racine d’un arbre gigantesque… L’occasion de questionner, en compagnie d’un duo complice et burlesque, le sens de ces histoires mythologiques, leurs zones d’ombre et leurs vérités profondes.

La comédie musiculte, Airnadette Concert – Tout public – 1h10

Airnadette, c’est la rencontre inédite de l’air guitar et de la brosse à cheveux en compagnie d’agitateurs délurés au look de super héros de Comics. Adeptes du n’importe quoi, ils sont devenus experts dans l’art d’électriser les rangs rien qu’en brassant de l’air ! Instruments imaginaires, play-back furieux, solos de guitares mythiques, dialogues cinglants… ce air band mène le show à coup de mimes rock’n’roll et de répliques cultes version Star Wars, Dikkenek, Wayne’s World ou Le Père Noël est une ordure…

Cadavre Exquis, de Feu ! Chatterton Concert – Tout public – 40 mn

Dans le cercle des poètes à renaître et à connaître il y a Feu ! Chatterton, un phénomène exquis qui se plaît à immerger la langue de Molière dans un bain euphorisant de musique noire américaine. Dignes rejetons libertaires et romantiques de l’union qu’aurait donné Bashung et Joy Division, ils manient les mots dans une veine à la fois langoureuse, amère et désinvolte. Des textes mitraillés qui épousent à la perfection les formes lascives d’une pop baroque et sombre aux aspérités new-wave, d’un rock boisé à l’élégante noirceur.

No Comments Yet

Leave a Reply