Rencontre avec le graphiste et illustrateur Maxime Roy

mr

Illustrateur, graphiste, peintre, sérigraphe, animateur radio, Maxime Roy est un peu tout ça à la fois. Rennais depuis toujours, Maxime Roy expose actuellement à la DMA galerie et a tout récemment réalisé la communication visuelle du label Vielspass, qui organisait sa soirée « Fade to Dark », fin janvier, à l’Ubu. Rencontre avec l’artiste, qui nous a parlé de son univers, ses inspirations et ses différents projets.

Maxime Roy a développé son talent artistique à travers des études d’Arts Plastiques à Rennes et par le biais de projets divers et variés. Mais c’est également sa passion pour les comics et les cartoons, qui est le poumon de sa créativité.

Indépendant depuis 2011 et récemment installé au sein de l’atelier Pièces Détachées, Maxime Roy multiplie les collaborations, toutes situées dans l’univers de la culture. En effet, le graphiste a pu poser sa griffe à ses tout débuts pour des groupes de musique et des labels. Il apporte également sa touche pour des magazines tels que Gonzaï ou plus récemment pour le dernier numéro de Kostar.

Une touche et un style singulier qui ne laissent aucun de doute quant à la signature de l’artiste. Maxime Roy se démarque indéniablement par son univers à la fois trash et drôle, glauque et « grotesque » comme l’artiste le définit lui-même.

© Maxime Roy
© Maxime Roy

Couleurs vives et flashs viennent égayer des scènes et des personnages presque lugubres pour y apporter une touche burlesque teintée d’une pointe de surréalisme. Ça explose de couleurs et de mouvements, à la limite du psychédélique. Muni de sa palette graphique ou bien de ses pinceaux, Maxime Roy s’amuse et joue avec les textures, les détails, les formes. Il laisse libre cours à son imagination, qu’il puise notamment à travers internet qui est un peu sa « grande bibliothèque » d’inspirations.

© Maxime Roy
© Maxime Roy

Côté inspiration justement, Maxime Roy ne cache pas son coup de cœur pour l’artiste belge Jean-Luc Moerman, dont l’exposition spectaculaire à La Criée en 2004 a été un réel impact et élan créatif. Les publications de la maison Edition Populaire ou des street-artistes tels que Dran, ou Grems, nourrissent également sa curiosité et ses aspirations.

L’artiste assume le caractère « bizarre » de ses créations et aime susciter les interrogations voir le débat, des spectateurs autour des ses œuvres. Maxime fait ce qu’il lui plaît et ne cherche pas à transmettre de message en particulier, ni à dénoncer quoi que ce soit. Chacun est donc libre de penser, imaginer, analyser ce qu’il souhaite à travers ses créations.

© Maxime Roy
© Maxime Roy

Bien que Maxime Roy travaille sur différents supports artistiques celui-ci propose une exposition essentiellement composée de peintures, à la DMA Galerie. Un événement qui a nécessité un bon mois et demi de boulot. L’expo est visible durant tout le mois de février, ce qui vous laisse le temps d’aller y faire un tour !

Et pour info, vous pouvez écouter l’artiste sur Radio Campus pour laquelle il anime l’émission Telex une fois par semaine. Vous l’aurez compris, Maxime Roy ne semble pas s’ennuyer, au vue de ses nombreuses activités et projets !

Site et Behance de Maxime Roy

No Comments Yet

Leave a Reply