L’expo photo de YannG à l’Antipode MJC

© YannG
© YannG

Aujourd’hui nous vous parlons d’un photographe lorientais, YannG. Le jeune artiste expose une série de photos intitulée « Urban Marks », dans le cadre du festival Urbaines qui se tient du 9 au 22 mars à l’Antipode. C’est au premier étage de la MJC que vous pourrez découvrir l’exposition, dont le vernissage aura lieu ce vendredi 28 février, à partir de 18h. Nous avons rencontré l’artiste, lors de l’accrochage de son expo.

YannG a commencé la photo depuis environ cinq ans. Une passion qui est née de la volonté de comprendre la photographie et de manipuler l’argentique. Un désir de revenir à la source de la photo et de se détacher du numérique, en quelque sorte. Sa passion pour la photo se développe également à travers son investissement au sein du collectif Clik (comprenez Club Image Labo de Kewenn ), situé à Quéven, commune proche de Lorient. Aujourd’hui composé d’une quarantaine de collaborateurs, Clik, permet à des amateurs de photographie de développer leur passion. Qu’ils soient attirés par le numérique ou l’argentique, les membres du collectif peuvent échanger leur savoir-faire, dans un esprit fondé sur la collaboration et l’entraide.

YannG y apprend à développer des pellicules, le tirage sur papier et découvre des appareils plus anciens. C’est pour l’appareil photographique Holga, sorti tout droit des années 1980, qu’il a le coup de cœur. Cet appareil en plastique à la limite du jouet, prend des clichés au format carré, 6/6 cm. Fabriqué à l’origine en Chine, cet appareil photographique est considéré, à l’époque, comme la « caméra du peuple », à l’instar de nos Smartphones actuels. Cet appareil devient alors le cœur de la démarche artistique de YannG. En effet, l’appareil lui impose des contraintes avec lesquelles il joue. Lumière, cadrage, format, sont autant d’éléments qu’il doit prendre en compte pour composer ses photos.

Influencé par le pochoir, technique qu’il rêve de pratiquer, l’artiste rive ses yeux au sol et décide de faire des marquages de signalisation, l’objet de sa série « Urban Marks ». YannG exploite ainsi l’univers urbain côté bitume, le détourne de son sens initial et tente d’en tirer une certaine forme de poésie. Le photographe puise l’esthétique qu’offre l’univers urbain qui nous entoure et y voit une manière d’approcher différemment cet environnement.

Les clichés de YannG sont ainsi des images abstraites, texturées, aux couleurs parfois acidulées et où les formes géométriques sont l’essence même des compositions des photos. Et pour être en cohérence totale avec sa démarche artistique, YannG précise sur un petit carton (format 6/6 cm, bien évidemment) le lieu où la photo à été prise. Des endroits banals allant du centre commercial, à la rue en bas de chez nous, en passant par la place de parking où nous garons notre voiture. Bref, des sols goudronnés que nous foulons tous les jours.

Dans le même esprit, YannG a précédemment travaillé sur une série sur les « Poto » (poteaux). Une des photos de cette série a d’ailleurs été utilisée pour l’affiche d’Urbaines, édition Lorient.

© YannG - Série POTO
© YannG – Série POTO

On ne vous en dit pas plus sur cette exposition, qui mérite vraiment le coup d’œil. Ne serait-ce pour se persuader que l’on peut créer de superbes choses avec peu. Il suffit d’ouvrir grands les yeux, d’observer ce qui nous entoure et rester curieux. Si vous souhaitez en savoir plus sur le travail de YannG, vous pourrez discuter avec l’artiste lors du vernissage de l’expo ce vendredi, à partir de 18h, à la MJC l’Antipode. L’occasion également d’apprécier le travail autour du mandala d’Ali, et « Les Petites Culottes » de Mathilde Julan, dont on vous a déjà parlé.

 

« Urban Marks », de YannG dans le cadre du Festival Urbaines 2014
Vernissage vendredi 28 février à 18h.
Antipode MJC
2 rue André Trasbot
35000 Rennes

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>