Lumière sur l’exposition Un Grand Ensemble, à la Criée

la criee
Le Centre d’Art Contemporain, La Criée, présente depuis le mois de septembre sa nouvelle saison, intitulée Courir les Rues. De nombreux événements sont proposés pour cette édition 2013-2014 : expositions, performances, concerts. D’ailleurs, la toute récente performance sonore OpenBaar Kabaal, (à laquelle vous avez peut-être participé) en partenariat avec Le Bon Accueil, et dans le cadre du festival Maintenant, fait échos à Courir les Rues. En effet, pour cette saison, la ville se transforme en véritable terrain d’expériences artistiques.

 

C’est l’artiste Jan Kopp qui a ouvert le bal de cette nouvelle saison, pour laquelle il est l’artiste associé. Celui-ci présente une exposition autour de différents supports et propose une réflexion sur le rapport de l’homme à son environnement. Vous avez jusqu’au 17 novembre pour aller découvrir l’univers de l’artiste.

 

Des bâtons, des rennais, une sculpture

D’emblée, on est impressionné par la sculpture-installation monumentale qu’occupe tout l’espace central de La Criée. L’artiste Jan Kopp a conçue une œuvre architecturale se déployant du sol au plafond et à laquelle les rennais ont mis la main à la pâte. En effet, l’artiste a collecté auprès des habitants de la ville de Rennes tout objets ayant pour forme une tige. Manche à balai, raquette de tennis, tringle à rideaux, parasol, sont autant de pièces insolites formant cette immense structure.

kopp_3

On peut y voir là une forêt, une charpente complexe, voir une constellation. En tous cas, un ensemble d’éléments se supportant, s’aidant, se reliant les uns aux autres dans une parfaite harmonie. Bref, dans un Grand Ensemble qui s’érige du mieux et au plus haut qu’il peut. Pour Jan Kopp, il s’agit de « mètres-étalons personnels » provenant des quatre coins de la ville de Rennes, pour former une « géographie ou un réseau imaginaire ».

Dans la salle suivante, les dessins de l’artiste sont comme l’embryon de cette structure. On y devine les esquisses du projet, sans superficialité, brutes et dénuées de toute la complexité que représente la sculpture dans la salle précédente.

kopp_2bis

Jan Kopp, un artiste qui court les rues

L’artiste allemand nous invite également dans son univers à travers une vidéo intitulée Courir Niemeyer. On le voit courant à travers un site de 70 ha, au Liban, destiné à l’origine à accueillir la Foire internationale de l’architecte Oscar Niemeyer. Le projet est laissé à l’abandon à cause de la guerre dans les années 1970. L’artiste y court ainsi, jusqu’à l’épuisement, confronté à ses propres limites. On y discerne la recherche d’un idéal pour lequel l’homme doit se battre et garder espoir. Et même si l’effort est vain, l’homme doit se raccrocher à ses « projections imaginaires ».

L’artiste Jan Kopp participera toute l’année à cette saison Courir les Rues, notamment à travers diverses expositions, expérimentations et projets de recherche en workshop avec les étudiants de l’EESAB et de l’Université de Rennes 2.

Un Grand Ensemble, à La Criée, jusqu’au 17 novembre
Place Honoré Commeurec
www.criee.org

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>