Rencontre avec des artistes du festival Roulements de Tambour

Rennes à coup de coeur était présent lors du vernissage général des expositions et performances présentées dans le cadre de la 12e édition du festival Roulements de Tambour. Parmi eux, LauraZylberyng et Claire Grosbois, auteures de l’installation-concert G’zwnt cook, et Mozpic’s, présentant sa série de photos « Urbex ».

ZOOM SUR … « G’zwnt cook » :

Le duo étudiant, formé par Laura et Claire de l’Université d’Arts Plastiques, a investi l’Espace M, du campus de Rennes 2. Leur travail consiste à sonoriser une cuisine reconstituée où le public est invité à jouer des sons avec les nombreux objets que l’on retrouve dans cette pièce de la vie quotidienne. Tous les éléments présents produisent ainsi des sons expérimentaux : casserole, réveil, en passant même par la machine à café. Les sons sont alors amplifiés, grâce à des micros piezos reliés aux objets et travaillés de manière synchronisée par les deux jeunes artistes, « cachées » derrière un rideau dans la même pièce.

Chouette concept pour que le public s’approprie l’espace, les objets et leurs sons. On peut alors faire vivre des objets de la vie quotidienne de manière plutôt insolite. En plus, c’est interactif : le visiteur et les artistes sont totalement complémentaires. L’un ne va pas sans l’autre. Cette cuisine sonore fera le bonheur des étudiants en musicologie de Rennes 2, plutôt réceptifs à cette installation, d’après Claire.

Une œuvre qui nous fait plonger dans l’univers d’une cuisine devenue vivante par les sons de ses « instruments » quelque peu originaux.

ZOOM SUR … MOZPIC’S :

Cyrille Abraham, alias Mozpic’s, expose dans le cadre du festival sa série de photos « urbex ». C’est sur le parvis du 4bis, où son travail est exposé que nous le rencontrons.

Véritable passionné de photos, Mozpic’s a débuté il y a 5 ans. Ses photos ont pour thèmes les concerts et la musique, les portraits, et la photo urbaine.

La série Urbex est le résultat de ses pérégrinations à travers des sites en friches et autres lieux désaffectés, tels qu’une maison de retraite, une usine de tannerie, en passant par la fameuse brasserie Kronenbourg de Rennes. Cyrille Abraham aime ce type de lieux. Cela lui rappelle les « cabanes de quand il était gosse », l’excitation de s’y introduire secrètement sans se faire prendre (ce qui ne marche pas toujours !).

Dans cette série, le noir et blanc est souvent utilisé donnant ainsi une valeur presque poétique à des lieux lugubres, sans vie, et durs dans leurs constructions. D’ailleurs, Mozpic’s a une préférence pour les sites industriels comme décor. Ils offrent des perspectives, des lumières et des constructions singulières à ses clichés. Et ça marche. Ses clichés sont riches d’un esthétisme audacieux, arrivant à donner une âme à des endroits laissés à l’abandon. On espère en voir davantage sur ses expéditions urbaines. En attendant, on peut retrouver son travail sur son site perso. Quant aux photos de concerts et musique, quelques photos de Mozpic’s sont en ligne sur le site de Rennes Musiques, avec qui l’artiste coopère.

No Comments Yet

Leave a Reply