Finale des Sélections Jeunes Charrues Pays de Rennes à l’Antipode

Samedi soir dernier se déroulait à l’Antipode la finale des sélections Jeunes Charrues pour le pays de Rennes. Cinq groupes finalistes étaient en compétition pour tenter de remporter le fameux ticket pour Carhaix.

L’Antipode est déjà remplie lorsque débute le premier concert de la soirée. La première artiste à entrer en scène est la chanteuse Julia Chesnin qui ouvre le bal tout en douceur accompagnée de trois excellents musiciens. Au carrefour de multiples influences soul, gospel et jazz, elle nous propose une musique très lancinante sur laquelle elle pose une voix techniquement impeccable et très prenante. Avec des textes en anglais personnels et acidulés, elle nous offre un moment intime et hors du temps, magnifié par un mixage son et un show lumière tout à fait appréciables. La performance est des plus réussie et le public se laisse agréablement porter par cette délicate entrée en matière.

Julia Chesnin – Credit photo : Culturennes

La salle accueille ensuite les musiciens du groupe Piranha, composé d’un bassiste, d’un claviériste, d’un batteur et d’un chanteur/guitariste. Ils nous embarquent expressément pour un voyage dans un univers très expérimental, évoluant subtilement entre la pop et le post rock. Avec des structures surprenantes et de longues plages instrumentales parsemées de chant ici et là, ils offrent une musique  atmosphérique et planante. La formation est tout à fait convaincante sur le plan musical, cependant le manque de véritable show scénique nuit légèrement au dynamisme de la prestation. On sent par ailleurs un public peut-être un peu intrigué ou déconcerté vis-à-vis de partis pris musicaux relativement originaux et quelque peu déroutants.

Piranha – Credit photo : Culturennes

Quatre musiciens débordant d’énergie, un style ostensiblement retro sixties et des paroles décalées en français, voilà la recette secrète du cocktail explosif que proposent les Superets. Mélange détonnant de guitares surf, d’influences yéyé et garage revisitées à la sauce électronique, leur musique est à la fois dynamique et dansante, portée par un chant presque théâtral et des textes décapants. La prestation est vivifiante et efficace et le public se déchaine sur les mélodies tubesques du groupe. Imprévisible et déluré, le chanteur se fait même raser sa fameuse moustache en live par l’ingé son au beau milieu du set !

Superets

C’est maintenant au tour des cinq jeunes rennais d’Olympia Fields de monter sur scène. D’entrée de jeu la flamme est là, et le show lumière souligne brillamment le dynamisme de la prestation. Le public applaudit volontiers et semble apprécier la proposition indie pop très entrainante et transcendante de la formation. Plusieurs longs passages rythmiques particulièrement visuels sur des toms font monter la pression pour le plus grand plaisir des auditeurs, et les musiciens s’échangent même les instruments le temps d’un titre. On regrettera malheureusement quelques soucis de son qui ont pu parfois perturber la bonne appréciation de certains morceaux, mais on saluera les cinq garçons pour la sueur et la sincérité investies dans le set !

Olympia Fields Live Antipode

Olympia Fields

Les derniers concurrents de la soirée sont rennais, nombreux, souriants et fonky, j’ai nommé The Way of Life ! Huit musiciens uniformément costumés et une chanteuse resplendissante dans une forme olympique débarquent sur scène sous les acclamations du public. Leur funk travaillé et redoutablement efficace accroche d’entrée de jeu l’attention des auditeurs et fait clairement monter la température d’un cran par rapport au reste de la soirée. Le show est minutieusement préparé, les musiciens sont impeccables et la chanteuse charismatique au possible conquit la salle avec son déhanché langoureux et sa voix de diva de la soul. Alternant subtilement lentes montées progressives et explosions intenses, ils offrent un set dansant et ensoleillé au public ravi qui semble unanime et en redemande.

The Way of Life – Credit Photo : RennesTV

The Way of Life au grand complet!

The Way of Life Live Antipode

 

La victoire revient finalement aux Superets, succédant ainsi à Mermonte pour représenter le Pays de Rennes à Carhaix !

Retrouvez ces 5 groupes prometteurs sur le web :

Julia Chesnin : http://www.juliachesnin.com/

Piranha : http://www.facebook.com/piranhafrance?fref=ts

Superets : http://www.facebook.com/Superets?fref=ts

Olympia Fields : http://www.facebook.com/weareolympiafields?fref=ts

The Way of Life : http://www.facebook.com/THEWAYOFLIFEMUSIC?ref=ts&fref=ts

 

Author: rennesacoupdecoeur

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.