Théo Muller – La 4e Midi-Deux

Le compte à rebours est désormais lancé pour la prochaine soirée rennaise d’anthologie. Midi-Deux remet le couvert pour la 4e, rendez-vous désormais incontournable. Le 5 avril à l’Antipode, on retrouvera Monomood, Antigone, DJ Steaw et enfin Théo Muller. Une programmation toujours plus exigeante pour une association qui refuse de se reposer sur ses acquis. A quelques jours de la soirée tant attendue, nous avons offert à Florian Gaudu, un espace de liberté, pour nous parler d’un des dj rennais qui sera à l’affiche le 5 avril, Théo Muller, qu’il connaît mieux que personne, puisque c’est ensemble qu’ils ont fondé Midi-Deux.

« On m’a gentiment proposé d’écrire une lettre ouverte sur un Dj de Rennes qui fait de plus en plus parler de lui, notamment à Paris. Décrit comme le meilleur DJ de Rennes par Ringard il y a deux ans (ce n’est pas rien quand on connaît le parcours de ce dernier), il a aujourd’hui beaucoup appris, grandi et c’est parti pour ne pas s’arrêter là. Sa collection de vinyles est déjà respectée par des grands comme Fred P ou DJ Deep, il a joué dans certaines des plus belles soirées parisiennes (à La Machine du Moulin Rouge aux côtés de Skudge, Mike Dehnert et Delta Funktionen ou encore à la 75021 (nouvel et extraordinaire after qui a lieu au 6B).

Ce Dj, c’est Théo Muller. Il y a trois ans, on créait ensemble le blog Midi Deux afin de partager notre amour pour la musique électronique. Son envie de partager cette musique avec le mix grandissait de jour en jour ; d’abord via mp3 puis rapidement, le vinyle s’est installé en lui. Après de nombreuses nuits sans dormir, des heures sur l’Internet à chercher des perles rares, il a aujourd’hui (et je pense pouvoir écrire ça assez objectivement) des sélections que très peu de Djs internationaux ont. Orientés dub-techno et acid-techno, ses sets sont le plus souvent taillés pour la fête, notre optique de vie.

Son set à la Midi Deux Acid Party (Juin 2012) est l’un de mes plus gros souvenirs. En phase avec le public, il a fait vibrer toute la cave de l’Elabo ; c’était tout simplement la folie. Bien sûr, il y a aussi son mix à La Machine qui était dingue et je risque de vivre beaucoup d’autres moments de folie. Le 5 avril à l’Antipode, ce sera forcément un warm-up d’anthologie, vraiment. Voilà, je n’avais pas vraiment envie d’écrire des phrases poétiques, j’avais juste envie d’être sincère. »

Page fan Midi-Deux
Page fan Theo
Event
Acheter une place pour la 4e
DIGITICK
TICKETNET

1 Comment

Leave a Reply